David Chalmers, Prix Jean Nicod

L'un des philosophes de l'esprit les plus reconnus dans son domaine donnera vendredi 19 juin une conférence sur la réalité virtuelle. Et se verra remettre le prix Jean Nicod.

Qui est David Chalmers?

Professeur de Philosophie et co-directeur du centre "Mind, Brain, and Consciousness" à New York University, il commença par étudier les mathématiques en Australie avant de se tourner vers un doctorat en philosophie et sciences cognitives à l’université d’Indiana. Il a ensuite enseigné à l’université de Santa Cruz, à l’université d’Arizona, ainsi qu’à l’Australian National University, où il est Distinguished Professor of Philosophy.  David Chalmers est connu pour ses travaux en philosophie de l’esprit, en philosophie des sciences cognitives et en métaphysique. Il a contribué à clarifier les problèmes que pose l’étude scientifique de la conscience. Dans plusieurs publications classiques, il soutient la théorie du dualisme naturaliste. Depuis une vingtaine d’années, ses recherches se sont focalisées sur les questions liées aux théories du contenu, au langage et à l’intelligence artificielle. Chalmers est l’un des principaux acteurs de la recherche pluridisciplinaire sur les fondements conceptuels et méthodologiques de l'étude scientifique de la conscience, organisant certaines des plus importantes conférences sur le sujet. Il est entre autres l’un des membres fondateurs de l’Association for the Scientific Study of Consciousness et son actuel président. Il est en outre l’un des éditeurs de la Stanford Encyclopedia of Philosophy. Il a récemment donné les prestigieuses conférences John Locke à Oxford.

De quoi parlera sa conférence de ce vendredi 19 juin?

Elle est intitulée "Spatial Illusions: From Mirrors to Virtual Reality". En voici le résumé: "Do virtual reality devices produce the illusion of an external reality? Or do they produce non-illusory experiences of a virtual reality? I address this question by starting with an analogous question about mirrors. When one looks in a mirror, does one undergo the illusion that there is someone on the other side of the mirror, or does one have a non-illusory experience of someone on this side of the mirror? I will argue that at least for familiar users of mirrors, there is no illusion. Knowledge of mirrors provides a sort of cognitive orientation (a variety of cognitive penetration) that affects the content of visual experience and renders it non-illusory. I will suggest that familiar users of virtual reality devices have a similar sort of cognitive orientation that renders their experience non-illusory"

David Chalmers recevra le Prix Jean-Nicod après la conférence.

Plus d'information ici.

Fiche technique: "Spatial Illusions: From Mirrors to Virtual Reality" • Une conférence en anglais de David Chalmers • New York University, 57 bd Saint-Germain, Auditorium • Sur inscription: voir ici.

 
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0