Andrew Abbott et la normativité des sciences sociales

Vous souhaitez écouter ou lire la conférence qu'a donnée le sociologue Andrew Abbott, le jeudi 18 juin dernier, à l'occasion de la 37e Conférence Marc Bloch?

La conférence peut être vue et écoutée en cliquant ici.

Le texte est téléchargeable en cliquant ici.

Qu'est-ce que la conférence Marc Bloch?

Chaque année depuis 1979, l’EHESS invite au mois de juin une personnalité étrangère ou française à prononcer une conférence qui rassemble, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, les personnels de l’École et leurs invités. Ce cycle de conférences rend hommage à Marc Bloch, fondateur en 1929, avec Lucien Febvre, des Annales d’histoire économique et sociale – la revue autour de laquelle s’est noué le réseau d’historiens à l’origine de la VIe Section de l’École pratique des hautes études, devenue en 1975 l’EHESS.

Découvrez la liste des conférenciers Marc Bloch depuis la première édition, en 1979.

Visionnez les dix dernières conférences.

37e Conférence Marc Bloch: « L'avenir des sciences sociales», par Andrew Abbott

"Parmi les tendances susceptibles de produire un changement rapide dans les sciences sociales, le plus important est l’existence d’un décalage entre leurs dimensions empiriques et normatives. On soutiendra ici l’idée que ce décalage entre, d'une part, la diversité des ontologies empiriques à notre disposition et, d'autre part, l’éventail plus réduit des ontologies normatives sur lesquelles nous nous appuyons, est problématique. De fait, la plupart des sciences sociales ont recours à ce qu’on pourrait qualifier de « contractualisme normatif ». Ontologie normative la plus courante dans les sciences sociales, ce dernier n’est cependant pas en mesure de nous permettre d’appréhender correctement les problèmes normatifs soulevés par les notions de « particularité », d’ « historicité » et de « diversité des valeurs ». La communication s'achève par une invitation à une analyse normative de la vie sociale qui soit plus ouverte, et avance l'argument selon lequel une telle analyse doit nécessairement être processuelle"

Andrew Abbott

"Une œuvre foisonnante et inventive"

Par Jean-Louis Fabiani

Andrew Abbott est professeur à l’Université de Chicago. C’est dans cette université qu’il a soutenu son doctorat en 1982, après avoir obtenu un BA à Harvard en 1970. Il a enseigné pendant treize ans à l’université Rutgers avant de retourner en 1991 dans l’illustre département de sociologie de Chicago. Il y a occupé les fonctions de directeur et il est actuellement editor de l’American Journal of Sociology, revue qui est associée au département depuis ses origines. Abbott est incontestablement un des sociologues les plus originaux de sa génération. Il a contribué à renouveler divers secteurs de la discipline. Son premier grand travail, développé dans le prolongement de sa thèse consacrée à l’histoire de la psychiatrie aux Etats-Unis, a porté sur les professions. The System of Professions (1988) a durablement changé l’étude des formes de développement, de certification et de concurrence des activités professionnelles. La sociologie fonctionnaliste des professions avait fondé ses analyses sur une coupure nette entre « professions », définies par une formation certifiée, un monopole d’exercice et un code de déontologie, et « occupations » dépourvues de ces caractéristiques. Abbott s’est interrogé sur les processus par lesquels une profession venait à occuper une position élevée dans l’espace social. C’est le travail collectif de définition de ce qu’Abbott appelle une « juridiction » qui est au centre de l’investigation. Adoptant une approche relationnelle, se référant à la tradition écologique de Chicago mais la renouvelant largement, il a aussi prêté une grande attention au contenu du travail et aux formes de compétition entre différentes activités. Ce livre a eu une grande influence dans le domaine de la sociologie du travail. Après ce livre refondateur, Abbott a exploré de nouvelles voies, en développant de manière pionnière l’analyse algorithmique de données séquentielles, par exemple en proposant une étude inédite des carrières de musiciens dans l’Allemagne du XVIIIe siècle. Il a donné la teneur théorique de ses analyses dans un livre qui a fait date dans le secteur de la sociologie historique : Time matters (Chicago, 2001). Abbott est aussi un grand sociologue des configurations disciplinaires. Deux livres de facture très différente témoignent de sa contribution : Department and discipline (Chicago 1999) et Chaos of Disciplines (Chicago 2001). Le premier ouvrage constitue une sociologie historique du département de sociologie de l’Université de Chicago, marqué simultanément par la puissance de son ancrage dans une localité dont la réalité est à la fois morphologique et politique, et par l’existence d’un lien constant entre un département et une revue, l’American Journal of Sociology. Le second livre, appuyé sur une théorie fractale, dépasse le cadre monographique pour proposer des schèmes d’analyse de la production disciplinaire à visée générale, bien que l’espace de corroboration soit majoritairement celui des sciences sociales.

Abbott est aussi l’auteur de deux livres pédagogiques, Methods of Discovery (Norton 2004), consacré à l’heuristique sociologique, et Digital Paper (Chicago 2014) qui entend apporter une aide aux étudiants qui travaillent à la fois en bibliothèque et sur Internet. L’un et l’autre permettent de mieux connaître le professeur Abbott, dont l’enseignement à la fois provocant et généreux a attiré à Chicago les meilleurs étudiants. Abbott nous promet en 2016 un grand livre théorique, The Social Process, qui nous permettra de mieux naviguer dans une œuvre foisonnante et inventive.

Jean-Louis Fabiani est directeur d'études à l'EHESS (CESPRA)

Pour en savoir plus

En anglais:

Le site personnel d'Andrew Abbott.

Sociologist as Moralist.

"There are no aims of education. The aim is education"

En français:

Une conférence donnée en français en 2011 dans laquelle, partant du principe que la cumulativité ne peut pas être un critère central pour les sciences sociales, Andrew Abbott en propose d'autres.

La traduction de l’épilogue de Time Matters (2001) par Claire Lemercier et Carine Ollivier in Terrains & Travaux, n°19, 2011.

A. Abbott, "A propos du concept de Turning Point", in Michel Grossetti, Marc Bessin, Claire Bidart, Bifurcations. Les sciences sociales face aux ruptures et à l'événement, Paris, La Découverte, 2009, pp. 187-211.

J.-L. Fabiani, "Andrew Abbott: la réalité n'est pas unilatérale", in La sociologie comme elle s'écrit. De Bourdieu à Latour, Editions de l'EHESS, 2015, pp. 91-115.

A. Chenu, compte-rendu de Department and Discipline dans la Revue française de sociologie (2001, n°42).

Fiche technique: "L'avenir des sciences sociales" par Andrew Abbott • 37e conférence Marc Bloch • Jeudi 18 juin 2015 •  17h30 • Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, 45 rue des Ecoles, Paris 5e • Sur invitation: se renseigner auprès de Laurent Dappe (laurent.dappe@ehess.fr).

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0